Vers une éducation de la personne

Auteurs

n1c0 

Néanmoins, dans cette période nous ne pouvons écarter la méthode naturelle d'Hébert qui s'intéresse davantage à l'éducation de la personne par elle-même pour elle-même. Dans cette méthode Hébert place l'élève face à des problèmes comme par exemple comment traverser un rivière, franchir un mur? C'est en quelque sorte l'ancêtre des situations-problèmes. Ainsi il cherche à responsabiliser l'élève et lui donne toujours plus d'autonomie au fur et à mesure qu'il progresse. Il défend une approche pédagogique respectant la « nature de l’enfant », ses besoins et dans laquelle ce dernier retrouve une liberté d’action corporelle dans le plus pur style des écoles nouvelles. Avec la parution en 1936 de "L’éducation physique, virile et morale", Hébert prône une éducation intégrale qui oblige la prise en compte aussi bien de l’alimentation, du logement, des loisirs, de l’activité physique, des déplacements, que des conditions de travail. Sa méthode vise aussi bien l'éducation du corps par l'acquisition foncière (VARF) que la formation du citoyen avec des valeurs de solidarité et d'altruisme. Il tente ainsi de dépasser cette dualité en proposant une éducation globale, l'éducation de la personne. En EP certains professeurs seront séduites par cette méthode mais cela restera marginale. Une exception est a noter, c'est celle de Vichy où cette méthode a été officialisée au sein de l'EGS au grand dam d'Hébert. Toutefois son utilisation ne s'est pas faite sans une certaine dose de sélection qui va se greffer principalement par une priorisation du foncier en EP et l'adaptation au milieu. Ainsi donc, les valeurs d'autonomie, de responsabilité et de liberté seront écartées par ce gouvernement.

Dissertation / Partie / Argument