Primauté de l'éducation de la personne: l'élève au centre du système éducatif

Auteurs

n1c0 

L’avènement de la gauche au pouvoir en mai 1981 va donner un nouvel essor aux réflexions sur l'école. L'EPS n'est pas une discipline en reste, elle va profiter de cet engouement pour l'éducation et faire valoir sa spécificité comme étend une discipline qui participe à l'éducation globale de la personne particulièrement dans le domaine corporelle. Elle permet ainsi de se démarquer du sport fédérale ou de loisir et par la même occasion s'autoproclamer comme une discipline scolaire. Ce qui va porter ses fruits, le décret du 28 mai 1981 officialise le passage de l'EPS sous la tutelle de du Ministère de l'Éducation Nationale. C'est un fait marquant qui prouve qu'elle n'est pas réductible à enseignement spécifique relatif au domaine corporel. Elle participe à l'éducation de la personne au même titre que les autres disciplines par un moyen qui lui est propre. C'est celui du corps. C'est en ce sens que Alain Hébrard parle de l'EPS comme une « Discipline à part entière et entièrement à part » (A. Hébrard, L’EPS, réflexion et perspectives, Coédition Revue STAPS & Revue EPS, Paris, 1986). L'intégration de l'EPS montre la volonté des acteurs de l'école d'éduquer l'élève dans tout les domaines. Qu'il acquiert une base de compétence pour s'insérer du mieux que possible dans la société et participer à la vie civique. Ce qui devient premier dans les réflexions est moins les savoirs savants que l'élève. C'est la fameuse révolution copernicienne qui prend une autre ampleur dans ces années. D'autant plus qu'avec la montée des effectifs à l'école, l'échec scolaire devient une réelle préoccupation. Les réflexions se porte de plus en plus sur l'élève et sa relation à l'enseignant et au savoir. Comment se développe-t-il? Quelles sont les conditions optimales pour qu'il apprenne? Que peut-il apprendre?Comment il apprend? Son origine sociale affecte-t-il son apprentissage? Autant de réflexions que des pédagogues vont tenter de répondre tels que P.Meirieu, Perrenoud ou des sociologues comme Passeron ou Bourdieu dans leur domaines respectifs. Chaque discipline scolaire est concerné par ces doubles contraintes, participer à l'éducation de la personne tout en enseignant la spécificité de sa discipline. En EPS, des acteurs comme Marsenach ou R. Mérand vont faire des propositions dans ce sens.

Dissertation / Partie / Argument