Introduction

Auteurs

n1c0 

Dans notre société post-moderne qui a vu le triomphe du libéralisme, l'individu est devenu le nouveau paradigme. Il s'en suit pour les éducateurs de déterminer la meilleure manière d'éduquer cet individu. Mais à quelle éducation fait-on référence? Et comment pourrait-on la définir? Selon R.Legendre l'éducation est le « développement harmonieux de toutes les potentialités de l'être humain en vue d'un état supérieur ultime de perfection conférant l'autonomie de croissance, de penser et d'agir ». Dès lors, on peut définir l'éducation des corps comme le développement harmonieux du corps. Éduquer le corps renvoie à des notions de santé, de performances et d'esthétique. Former un citoyen consiste à inculquer les règles de la société à l'élève, ce qu'il doit faire et ce qu'il peut faire. Qu'il s'approprie les droits et les devoirs de la société où il vit. C'est un processus par lequel il gagne peu à peu en autonomie et en responsabilité. La finalité de cette formation est qu'il devienne un « citoyen, cultivé, lucide, autonome, physiquement et socialement éduqué » (Programme des collèges 28/8/2008). En outre, l'éducation de la personne dépasse la dualité éducation des corps et formation du citoyen. C'est un concept plus large qui renvoie à la définition de R.Legendre. L'idée est qu'il faut éduquer l'élève en prenant en compte tous ses aspects: corps, règles de vie, formation professionnelle... Éduquer la personne, c'est l'aider à s'élever à la dignité de son être. Nous ne pouvons pas définir ces trois objectifs: éducation des corps, du citoyen et de la personne; sans questionner les valeurs auxquelles ces notions se référent. En effet, pour O. Reboul (1992), « il n'y a pas d'éducation sans valeur ». La valeur est un « principe idéal » qui régit les comportements et les jugements d'un individu, d'un groupe ou d'une société (Revue Sciences Humaines, 1992).
Comment ont évolué les valeurs de la République et de la société depuis le 20ème siècle? Ces valeurs ont-elles eu une influence sur l'école et l'éducation physique (EP), qui prône une éducation du corps? Y a-t-il toujours eu une dualité éducation du corps et de la formation du citoyen au cours du 20ème? De quelle manière et par quels moyens l'EP s'est préoccupée de l’éducation du corps et de la formation du citoyen? Quand est-ce que dans l'histoire de l'EP est-on passé d'une d'une dualité éducation des corps - formation du citoyen à l'éducation de la personne? Cela s'est-il fait progressivement ou y a-t-il eu une rupture?
S'il est vrai que l'éducation physique s'est toujours préoccupée de l'éducation des corps et de la formation du citoyen au 20èmeème siècle, l'EP a dépassé cette dualité pour répondre à une nouvelle politique d'éducation et être en adéquation avec les avancées scientifiques sur la connaissance de ce qu'est un élève en éduquant l'élève dans sa totalité. Nous verrons que ce basculement s'est fait officiellement au milieu des années 1980.
Dans une première période du début du 20ème à 1967 l'EP n'avait pas dépassé cette dualité en visant des finalités sanitaires puis sportives. En revanche dans une deuxième période de 1967 à 1985 de nombreux acteurs ont questionné cette dualité et proposé de nouvelles EP. Enfin dans une troisième période allant 1985 à nos jours cette réflexion a abouti à une nouvelle EP qui se préoccupe avant tout de l'éducation de la personne.

Retour à la dissertation