L’apparition d'une nouvelle conception de la santé

Auteurs

n1c0 

L'éducation normative de la santé en EP va être contesté. Certains pédagogues vont revendiquer une pédagogie qui laisse plus d'espace et de liberté à l'élève. C'est ce qu'on appelle les méthodes actives. Elle confronte l'élève à un environnement particulier et c'est à l'élève de trouver des réponses adaptés. Ce courant de pensée est défendu notamment par Claparède, Monessori ou John Dewey. L'élève échappe au contrôle constant du professeur et se confronte à son environnement, à ses camarade. Cette manière de faire est très novatrice en terme de santé, d'une part la santé est conçu comme un processus d'adaptation à son environnement et d'autre part l'élève doit mobiliser intensément ses ressources physique et ne doit pas être forcément dans la retenue. L'idée qu'il y a derrière est que la gymnastique fonctionnelle c'est-à-dire les jeux et les sports doivent être premier en EP. D'ailleurs, à la fin des années 1950, le courant sportif en EP est de plus en plus populaire. Un des acteurs majeurs est Maurice Baquet qui au sein de l'ENSEP va promouvoir celui-ci.

Dissertation / Partie / Argument