Primauté de l'objectif sanitaire dans les textes officiels

Auteurs

n1c0 

Les textes officiels sont les premières références pour les enseignants d'EPS pour construire leur leçon, du moins du point de vue institutionnel. Le poids d'une notion (qualité) et le nombre d’occurrence (quantité) dans les textes officiels sont les facteurs de la lisibilité de celle-ci pour le lecteur. Dans cette période les notions d'hygiène et de santé vont prendre une place très importante et être récurrent dans les textes officiels. Parmi ces textes, les instructions officiels (IO) sont primordiales pour les enseignants d'EPS. Deux Instructions officiels (IO) sont publiés sur cette période, le premier à la libération et le second à la fin des années 1950. Le premier objectif affiché dans les instructions officiels du 1er octobre 1945 est clairement sanitaire. Il s'agit du « développement normal de l'enfant; [de la] recherche des attitudes correctes; [et de l']amplitude respiratoire. Pour cette fin, il convient d'utiliser l'éducation physique et sportive dans son ensemble en la complétant, s'il y a lieu, par une gymnastique de maintien appropriée ». L'objectif est présenté comme s'il était destiné à un médecin avec ses termes techniques ("développement", "normal", "amplitude", "maintien"...). D'autre part, il est vivement conseillé d'utilisé la « gymnastique de maintien ». Elle consiste à réaliser des mouvements dosés et contrôlés souvent de type analytique (flexion du bras, circumduction de la nuque...) issus directement du domaine médicale. Elle vise le développement harmonieux du corps et la correction d'attitudes contraires à la morphologie et à la physiologie du corps. L'EP peut être comparé à la kinésithérapie. Même si ces IO invitent l'enseignant d'EPS de « laisser libre cours à sa personnalité et à son initiative » dans la choix de l'une ou l'autre méthode, la gymnastique de maintien est affiché malgré tout comme une méthode incontournable. D'ailleurs la remarque que « la gymnastique de maintien -. communément appelée corrective - doit trouver sa place dans le cadre des deux heures hebdomadaires » ne laisse aucune place à l'interprétation et invite fortement l'enseignant d'EPS à dispenser cette méthode. Le deuxième IO est celui de 1959. La lisibilité de la santé sur celui-ci est tout aussi importante que des les IO de 1945. Il réaffirme la leçon en deux parties: "une gymnastique construite" et "une gymnastique fonctionnelle". Cette continuité des objectifs sanitaire n'a plus le même sens que juste après la deuxième guerre mondiale où l'état sanitaire des français étaient très préoccupant. La France s'est reconstruite peu à peu et c'est le début de la période faste des Trente glorieuses (J. Fourastié, 1979). Le décalage entre ces IO, qui font une part très importante à une éducation sanitaire normative, et les enjeux sociétaux qui ont évolués en terme de santé peut être expliqué par l'influence dominante en EP de la Ligue Française d'Éducation Physique dirigé par Pierre Seurin. Celui-ci milite en faveur d'une gymnastique néo-suédoise qui n'est autre que la gymnastique construite présentée dans les IO. Dès lors, la préoccupation hygiénique est très lisible dans les IO mais ne correspond plus aux nouveaux enjeux sanitaires de la société. Ainsi à la fin des années 1950, la LFEP va peu à peu perdre de son influence ainsi que la conception de la santé qu'elle défend.

Dissertation / Partie / Argument